Aller au contenu principal

Kpakpato Sans Payer : Un internaute dresse le brillant parcours de Wadagni et félicite Talon pour sa clairvoyance

Noé K. Dotou dresse le brillant parcours académique, et professionnel du ministre de l’Economie et des finances, Dans une chronique intitulée, « Romuald Wadagni, la pépite de toute une génération »,  il met en avant les compétences de l’homme et conclu que le chef de l’Etat n’a pas eu tort de le nommer au ministère de l’économie et des finances.  Détails à travers sa chronique !!!

Chronique : Romuald Wadagni, la pépite de toute une génération

J’usqu’en début d’année 2016, Romuald Wadagni était directeur associé et directeur général de Deloitte RD Congo, fonction qu’il cumulait avec celle de directeur de la qualité, du risque et de la protection de la marque Deloitte pour les pays d’Afrique francophone. Fraîchement nommé responsable de la supervision de l’activité audit pour l’Afrique francophone, le jeune premier, à peine sorti de l’adolescence, est également « Professional Practice Director » (PPD-Directeur de l’expertise), tout en conservant son poste de directeur général de Deloitte RD Congo.

En effet, il avait la responsabilité du développement des activités, des talents et de la protection de la marque de l’institution dans l’ensemble des pays d’Afrique francophone. Avant d’accéder à sa carrière au sein du cabinet Deloitte, Romuald Wadagni a connu un cursus scolaire accompli. Après avoir passé un Bac scientifique au Bénin, il rejoint très tôt la France pour à l’idée de poursuivre ses études supérieures.

Aspirant aux formations en commerce, il étudia pendant cinq ans à Grenoble d’où il sort affublé du diplôme de l’Ecole supérieure des affaires. C’est justement ce diplôme qui incarnait l’intelligence d’un jeune fertile qui lui ouvrit brillamment, en 1998, les portes du cabinet Deloitte.

Après Grenoble, Romuald Wadagni fait valoir ses talents à Lyon et finit superviseur au bout de quatre années d’excellentes prestations. Nourrissant depuis son enfance le rêve de manier avec brio la langue de Shakespeare, il rallie les Etats-Unis pour s’investir à nouveau dans les études. Ainsi, le génie béninois s’est inscrit à l’US CPA ( Certified Public Accountant », diplôme d’expertise comptable américain, NLDR), puis plus tard en MBA à la Harvard Business School. Il y a suivi plusieurs programmes parmi lesquels s’illustre le « Private Equity and Venture Capital ». Désormais bilingue, celui qui fait la fierté de toute génération aujourd’hui signe son retour à Paris en 2006, avec un nouveau profil apte à mieux servir Deloitte.

 Diplômé d’Havard en expertise-comptable avec un diplôme américain, il réfléchit alors autrement à son positionnement au sein du groupe.

Par ailleurs, en plus d’une connaissance poussée des normes comptables américaines, il revient avec une solide expertise dans l’accompagnement des clients lors des rapprochements d’entreprises et opérations de marché, comme les introductions en Bourse. Cela étant, Romuald Wadagni a contribué aux opérations de levées de fonds en euros en faveur d’une escouade d’entreprises.

 En point de mire, France Télécom, notamment, a été le principal client français de ses années américaines alors qu’il a également servi Orange pendant une dizaine d’années. En 2012, il devient associé partenaire de Deloitte grâce à son profil multiculturel. En tant que Béninois, Français, et familier du système américain, il déployait sa compétence technique, mais aussi sa sensibilité et son réseau africain, sa connaissance du continent noir, de ses pays et de ses décideurs en faveur de ce cabinet de renommée internationale.

Ce brillant itinéraire dans l’univers du conseil et de l’audit international lui a valu depuis le 7 avril 2016 la nomination au poste de Ministre de l’Économie et des Finances du Bénin à 39ans.

A quelques encablures de la fin du premier mandat du gouvernement Nouveau Départ, le bilan élogieux à son actif (fruit de ses réformes et de sa gestion rationnelle), prouve à suffisance aujourd’hui que le Président Patrice TALON ne s’était pas trompé d’option en le promouvant à un poste de responsabilité aussi sensible.

 Pour notre génération et celles à venir, Romuald Wadagni, actuel Président du Conseil des Ministres de la BECEAO, malgré sa discrétion prononcée, demeure une pépite prodige qui frappe l’attention de plusieurs jeunes contemporains.

Bien entendu, ses rêves aussi atypiques que ses ambitions inouïes inscrivent aujourd’hui son nom au palmarès de la nouvelle génération de dirigeants qui se battent pour faire avancer les chantiers déterminants pour l’avenir du continent mère : l’Afrique.

Noé Kassius DOTOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :