Aller au contenu principal

Carlos Adohouannon en prison à Missérété: Ce qui s’est passé depuis son extradition vers le Bénin

Comme annoncé par dakarposte.com et repris par kpakpatomedias.com, l’ex-régisseur de la direction générale des impôts a été effectivement extradé vers le Bénin par Interpol, ce jeudi 17 septembre 2020. Et une fois à Cotonou, les choses sont allées très vite.

Soumis à un test du Covid,  Carlos Adohouannon a été déposé directement à la prison civile d’Akpro-Missérété..

Le lendemain, soit le vendredi aux environs de 17h, il a été présenté au Parquet spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), indique la Nation.

 Le quotidien national précise qu’il a notamment été écouté sur les faits de présumé détournement de quatre milliards F Cfa mis à sa charge à la Dgi.

Cette étape ouvrira la voie à un enchaînement dans la procédure. Pour cause, conformément à la procédure, le parquet spécial de la Criet a envoyé le dossier en instruction.

 L’ex-régisseur de la Dgi sera alors écouté par la commission d’instruction, avant de l’envoyer devant la chambre des Libertés et de la Détention de la Criet,  qui a aussi examiné les faits et écouté le mis en cause, explique La Nation.

Et là, le verdict va rapidement être connu.  Sans autre forme de procès,  le juge des libertés et de la détention a confirmé  le mandat de dépôt décerné contre Carlos Adohouannon par la commission d’instruction, synonyme de son retour à la prison civile d’Akpro-Missérété où il séjournait depuis son extradition.

« Prison à vie »

Carlos Adohouannon pourrait passer le reste de ses jours en prison. Poursuivi dans une affaire de détournement de 4 milliards, l’ex-régisseur de la Dgi encourt la réclusion criminelle à perpétuité, conformément à l’article 45 de la loi 2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin.

« Lorsque le montant de la chose détournée ou dissipée est égal ou supérieur à cent millions (100 000 000) de francs, la peine d’emprisonnement sera la réclusion criminelle à perpétuité et à une amende d’au moins cent millions (100 000 000) de francs »,  stipule l’article 45 alinéa dernier de cette loi.

Et comme le montant évoqué dans cette rocambolesque affaire est supérieur à 100 millions, Carlos Adohounnon sait à quoi s’attendre,  s’il était déclaré coupable.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :