Aller au contenu principal

Godomey-Togoudo : Job Togan et Ajiha œuvrent pour une prise en compte des problèmes de la Jeunesse par le conseil communal d’Abomey-Calavi

A Godomey-Togoudo, l’Association des jeunes intègres de Hounsa-Agbodokpa   (Ajiha) se mobilise  pour une prise en compte des réels problèmes de la jeunesse par le conseil communal d’Abomey-Calavi. Pour cause,   le président Job Togan et son bureau ont organisé une journée d’échanges sur les aspirations de la jeunesse de Togoudo ce samedi 12 décembre 2020 au Complexe scolaire Sainte Famille.

Job Togan, président de l’Association des jeunes intègres de Hounsa-Agbodokpa (Ajiha)
Job Togan, président de l’Association des jeunes intègres de Hounsa-Agbodokpa (Ajiha)

 Pendant des heures et dans une bonne ambiance,  les jeunes ont échangé sur le thème : « Attentes de la jeunesse de Godomey-Togoudo du conseil communal d’Abomey-Calavi, 4è mandature ».

Christophe Kpossinou, Sg de l’Ajiha lors des échanges

Sous la houlette du Secrétaire général de l’association, Christophe Kpossinou, qui a conduit avec dextérité les débats, les participants ont exprimé leurs attentes sur les plans de la  santé, du sport et de la culture, de l’emploi et de l’économie, des infrastructures, de l’assainissement ou encore de l’éducation.

Entre priorités et doléances, la jeunesse de Togoudo a dressé ce qui doit ou peut-être fait par le maire Angelo Ahouuandjinou et son conseil communal pour leur bonheur.

Par exemple dans les domaines du sport et de la culture, les jeunes ont tous déploré que Togoudo souffre d’un manque criard d’infrastructures sportives et de loisirs. Ils ont recommandé que l’absence des aires de jeu soit rapidement prise en compte par le Conseil communal.

Dans le domaine de Santé, l’absence d’un  centre de santé à Togoudo a été dénoncée par les uns et les autres.

Sans surprise, l’emploi des jeunes a retenu les échanges. Les uns et les autres ont insisté sur la nécessité d’accompagner les initiatives de jeunes, les jeunes entrepreneurs, les diplômés sans emploi, les artisans et autres, de promouvoir la formation professionnelle.

Après cette phase d’échanges, le président de l’Ajiha Job Togan et son bureau comptent transmettre dans les prochains jours, les résolutions retenues au Conseil communal d’Abomey-Calavi, avec à tête, le maire Angelo Ahouandjinou.

Photo de famille après une journée de salubrité

Comme quoi, la veille citoyenne est une réalité à Togoudo, avec Ajiha, un creuset de jeunes mis sur les fonts baptismaux il y a environ deux ans.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :