Aller au contenu principal

Bénin : Le GNC affûte ses armes pour la « restauration de la démocratie, de l’Etat de droit,… »

Cinq mois après son lancement,  le Groupe National de Contact (GNC), né des entrailles du mouvement  ‘’S’Engager pour le Bénin  » œuvre,  jour après jour,  pour l’atteinte de son  principal objectif : « la restauration de la démocratie,  de l’Etat de droit, de la Paix et de la Cohésion nationale au Bénin ». Enième acte, l’organisation ce vendredi 19 février 2021 à Cotonou, de la   réunion préparatoire pour l’installation du Comité national pour l’organisation des Assises Nationales.

réunion préparatoire pour l’installation du Comité national pour l’organisation des Assises Nationales.

Hommes, femmes, jeunes, vieux, responsables de mouvements politiques ou associations, coordonateurs à divers niveaux étaient nombreux  à prendre d’assaut le siège de la fondation Vidolé pour participer à cette importante rencontre.

A ces derniers, la présidente du Groupe national de contact, l’Honorable Amissétou Affo Djobo a indiqué que la rencontre de ce jour est « destinée à un partage d’informations sur le travail abattu, sur les perspectives et surtout sur le danger  qui  guette » chacun,  si rien n’ai fait, dénonçant au passage, ce qu’elle appelle  «la  déchéance de leur Démocratie »,   « la vassalisation de leurs institutions », « la décrépitude du tissu social et économique ». 

.Face à un tel désastre, elle a souligné que le GNC et le comité de suivi, mis sur pied après l’organisation du  Colloque sur les 30 ans de la Constitution du 11 décembre 1990, le 14 décembre 2020  « sont engagés à se battre pour que les filles et fils de ce pays puissent s’asseoir autour d’une table ou sous l’arbre à palabre comme il est de coutume en Afrique, pour se parler et se réconcilier dans l’intérêt supérieur de notre Nation » à travers l’organisation des Assises nationales. 

 Occasion pour elle de réaffirmer que l’objectif principal du GNC, reste la « restauration de la démocratie de l’Etat de droit, de la Paix et de la Cohésion nationale au Bénin ».

Et de lancer « C’est à ces assises nationales que nous vous invitons tous à contribuer à l‘effectivité de leur tenue dans un délai assez court, afin d’apporter votre pierre à la construction de l’Edifice National ».

Bénin : Le GNC affûte ses armes pour la  « restauration de la démocratie,  de l’Etat de droit,… »

Un avis partagé par Joseph Tamègnon qui fera remarquer que la « seule solution reste que le peuple prenne sa souveraineté pour restaurer la démocratie, l’état de droit, … ».

Pour lui, il est alors primordial de s’organiser en mettant en place les cadres de concertation de la restauration de la démocratie dans les communes et autres.

« Si nous ne changeons rien, rien changera »,  prévient Alexandre Hountondji,  Président du comité de suivi.

Pour inverser la tendance, il annonce la naissance le 28 février prochain,  du Cadre national de concertation des forces politiques sociales et économiques, qui ouvrira la voie au Comité national préparatoire pour l’organisation des Assises Nationales.

De quoi donner de l’espoir aux participants qui tout en soulevant des préoccupations ont apprécié l’initiative du GNC qui selon eux, augure d’une victoire certaine.

Manassé AGBOSSAGA

Discours d’ouverture de la réunion préparatoire de la Présidente du GNC, Amissétou AFFO DJOBO

Monsieur le Président du Comité de suivi 

Mesdames et Messieurs les membres du Comité de suivi 

Mesdames et Messieurs les membres du Groupe National de Contact

Mesdames et Messieurs les personnalités en vos rangs, grade et qualité 

Mesdames et Messieurs 

Chers invités 

Bonjour, 

Je suis honorée d’être ici ce jour vendredi 19 février 2021 pour vous souhaiter la bienvenue dans ce lieu, chargé de l’histoire de notre pays ces 30 dernières années, siège de la fondation Vidolé et d’un des plus grands partis du renouveau démocratique, la Renaissance du Bénin, fondés par l’amazone notre très chère maman Rosine VIEYRA SOGLO à qui nous rendons un vibrant hommage pour son combat.

Il y a un exactement cinq mois que fut lancée le Groupe National de Contact suite à la naissance du mouvement « s’Engager pour le Bénin « .

Cette dynamique a vu le jour aprèsl’amer constat que le Bénin et les Béninois souffrent :

– de la déchéance de leur Démocratie 

– de la vassalisation de leurs institutions 

-de la décrépitude du tissu socialet économique. 

Face à ce tableau sombre, il était donc, d’une impérieuse nécessité de s’unir pour résister en vue de la restauration de l’état de droit, des libertés et de la Démocratie d’une part, exiger des élections inclusives et transparentes conditions sine qua non pour d’une alternance crédible en 2021

Le GNC qui est un regroupement d’hommes et de femmes d’expérience avérée s’est donné pour mission première de fédérer toutes les oppositions afin qu’elles puissent parler d’une seule voix.Cette nouvelle dynamique que j’ai l’honneur de Présider s’est depuis lors mis au travail.

En effet, depuis son installation, le GNC s’est mis résolument au travail à travers plusieurs activités. 

En dehors de la mobilisation et l’occupation de terrain, il a organisé, le 14 décembre 2020, le Colloque sur les 30 ans de la Constitution du 11 décembre 1990. 

Des conclusions de ce colloque ont ressorti plusieurs recommandations et résolutions dont la plus importante est l’organisation des assises nationales en vue d’apaiser la tension dans le pays. Le colloque a aussi recommandé la mise en place d’un Comité de Suivi de ces décisions. Ce comité installéle 28 décembre 2020, soit deux semaines après le colloque, est présidé par Monsieur Alexandre HOUNTONDJI, ancien ministre qui conduit de mains de maître cette dynamique irréversible.

Depuis le 28 décembre 2020, dès sa mise sur pieds a adopté deux documents que sont : la Charte signée par les 27 entités qui avaient pris part au colloque et qui s’étaient engagées aux côtés du GNC pour la restauration de la démocratie et de l’Etat de droit dans notre pays le Bénin et le mémorandum qui retrace toute la situation politique, sociale et économique de notre pays le Bénin depuis avril 2016.

Un cahier de charge a été aussi élaboré et adopté sur la base d’un chronogramme établit.

Le travail du comité est conduit dans une démarche scientifique. C’est ainsi que, 4 groupes de contact et 2 commissions ad ’hoc ont été installés à savoir :

  1. Le groupe de contact N°1 qui a pour tâche de prendre contact avec les partis et mouvements politiques et le haut commandement et les corps constitués, co-présidé par le professeur et ancien ministre PADONOU JijohoAdéwalé et le Président Antoine VISSETOGBE GUEDOU ;
  2. Le groupe de contact N°2 qui a pour mission de prendre contact avec les ONG et la société civile, présidé par le ministre Houdou ALI ;
  3. Le groupe de contact N°3 qui rencontre le corps diplomatique accrédité dans notre pays, ainsi que les institutions internationales au Bénin, et conduit par votre serviteur Amissétou AFFO DJOBO ;
  4. Le groupe de contact en charge de la diaspora et qui a à sa tête, le ministre GaniouSOGLO à qui nous souhaitons un prompt rétablissement afin qu’il revienne prendre sa place parmi nous pour continuer le combat de libération de notre pays ;
  5. La commission en charge de l’élaboration de la feuille de route ou cahier de charge composée d’éminents personnalités qui n’ont ménagé aucun effort pour nous offrir une ligne directrice de qualité.
  6. La commission

C’est donc dans la droite ligne de notre chronogramme et de notre feuille de route que nous procédons, ce jour vendredi 19 février 2021 à la réunion de mise à niveau des nouveaux membres qui ont accepté de se joindre à la dynamique née depuis le 14 décembre 2020 pour la restauration de la démocratie de l’Etat de droit, de la Paix et de la Cohésion nationale au Bénin.

Je voudrais ici et maintenant féliciter et encourager ces hommes et ces femmes qui veulent à visage découvert prendre leur part dans le combat pour la restauration de notre démocratie, malmenée depuis l’avènement de Mr Patrice Talon à la tête de notre pays.

Notre rencontre de ce jour est donc destinée à un partage d’informations sur le travail abattu, sur les perspectives et surtout sur le danger qui nous guette tous et toutes, si nous ne faisons rien.

Mesdames et Messieurs,

Le GNC et le comité de suivi, sont engagés à se battre pour que les filles et fils de ce pays puissent s’asseoir autour d’une table ou sous l’arbre à palabre comme il est de coutume en Afrique, pour se parler et se réconcilier dans l’intérêt supérieur de notre Nation. 

Et c’est bien ici que la célèbre citation de Martin LUTHER KING nous interpelle : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots ».

C’est à ces assises nationales que nous vous invitons tous à contribuer à l‘effectivité de leur tenue dans un délaiassez court, afin d’apporter votre pierre à la construction de l’Edifice National.

Mesdames et Messieurs,

J’ai une certitude ! C’est que lorsque la dictature s’installe, le seul combat qui vaille est celui de la Résistance. 

Notre unique arme étant la RESISTANCE, alors RESISTONS pour avancer. 

Les ELECTIONS D’ACCORD !

LA RECONCILIATION D’ABORD !

Je nous souhaite une Lumineuse journée de réflexion.

  Vive la Démocratie 

    Vive le Bénin   Je vous remercie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :