Aller au contenu principal

Vivre près de l’eau, un bénéfice (aussi) pour la santé mentale

Les espaces d’eau améliorent la santé mentale des personnes vivant dans les villes. Avoir plus d’espace bleu dans son quartier augmente aussi son niveau d’activité physique.

Le bruit des voitures, la pollution, des immeubles à perte de vue, le paysage offert par les villes n’est pas toujours des plus reposants. De nombreuses études ont révélé les bienfaits à vivre à proximité des espaces verts. Qu’en est-il pour ceux qui ont posé leurs bagages près de l’eau ?

Des anciennes études ont montré que ceux qui vivent près de points d’eau ont moins de risque de décès prématuré et d’obésité. Mais si la proximité de l’eau améliore le bien-être des gens, aucune recherche n’a encore montré qu’elle réduit l’incidence des troubles de santé mentale. La plupart des études se sont également concentrées sur les villes côtières plutôt que sur les villes. Pourtant, ces dernières sont construites autour d’eau (les canaux, les rivières et les lacs). Cette nouvelle recherche visait à découvrir leurs bienfaits pour la santé.

Moins de stress et d’anxiété

Deux chercheurs de l’université calédonienne de Glasgow (Ecosse) ont mené une revue systématique et une méta-analyse de toutes les preuves de l’impact positif d’un espace bleu sur la santé. Ainsi, ils ont démontré que vivre près d’espaces bleus et en avoir davantage dans son quartier pouvaient augmenter considérablement le niveau d’activité physique

Les chercheurs ont également constaté que les espaces bleus réduisaient le stress et l’anxiété, tout en améliorant l’humeur et le bien-être. Les participants ont considéré l’espace d’eau comme un lieu réparateur, fascinant et préférable à un environnement bâti. Cela montre comment la technologie pourrait être utilisée pour étudier la manière dont la proximité avec l’eau affecte positivement les habitants.

« Notre prochain domaine de recherche sera de comprendre comment les espaces bleus profitent aux gens de cette manière. Nous pensons également que le fait d’avoir plus d’étendues d’eau dans les villes pourrait améliorer la santé de la population par d’autres moyens, tels que la réduction de la chaleur et la réduction de la pollution de l’air. Mais des recherches supplémentaires seront nécessaires pour comprendre efficacement si cela est vrai », ont expliqué les chercheurs cités par The Conversation.

Les auteurs prennent pour exemple des canaux du Royaume-Uni. Dans le pays de nombreux projets ont été déposés afin de régénérer les réseaux des canaux. Si le but premier était d’améliorer l’économie locale en créant de nouveaux biens immobiliers, cette démarche peut apporter d’autres avantages notamment sur la santé. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour mieux comprendre les avantages réels des espaces bleus pour les résidents, trouver d’autres moyens de réutiliser les canaux abandonnés dans les villes pourrait également avoir d’autres avantages pour l’environnement et l’économie.

Santé Magazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :