Quand l'anodin devient une information

Paris: une fausse laborantine fait payer 15 euros un test nasopharyngé

0

Le 18 mars, une laborantine improvisée a réalisé, dans la rue, le test nasopharyngé rapide d’un homme qui avait rendez-vous dans un laboratoire à Paris. Une enquête a été ouverte cette semaine par le commissariat central du 5e et du 6e arrondissement.

Un employé médical montre un écouvillon utilisé pour les tests antigéniques à l'hôpital Saint-Andre à Bordeaux, le 20 octobre 2020
La police a-t-elle affaire à une « serial laborantine improvisée »? Une enquête a été ouverte lundi au commissariat central du 5e et du 6e arrondissement de Paris pour « escroquerie liée à la pandémie au préjudice d’un laboratoire médical », rapporte Le Parisien ce samedi. En cause, une fausse infirmière laborantine qui a réalisé illégalement un test Covid nasopharyngé rapide.

Le 18 mars dernier, un homme a été abordé par une femme se faisant passer pour une laborantine, alors qu’il faisait la queue pour faire un test dans un laboratoire du réseau Cerballiance, rive gauche, où il avait rendez-vous. Le prélèvement a été réalisé dans une rue adjacente pour la somme de 15 euros en liquide. Le même jour, il a ensuite reçu par mail le résultat positif de son test, sur un papier à en-têté plagié du laboratoire officiel.
Le laboratoire, mis au courant de l’affaire, s’est alors rapproché de la police. Cette dernière continue ses investigations afin d’identifier la laborantine improvisée, qui a le bras tatoué.

BFM TV

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.