Un homme de 39 ans est mort noyé, vendredi 21 mai, au large de la plage Bounty, au cap d’Agde (Hérault). Il tentait de secourir une personne âgée. Les pompiers ont essayé, en vain, de sauver ce père de famille originaire du Val-de-Marne.

Il s’appelait Issam. Il avait 39 ans. Cet homme, originaire de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), est mort noyé vendredi 21 mai, au large de la plage Bounty, au cap d’Agde (Hérault). Avec sa compagne, Maud, il a voulu porter secours à une personne âgée en difficulté qui ne parvenait pas à regagner la plage, selon France Bleu Hérault .

Ce jour-là, le littoral est frappé par un « coup de mer », un phénomène de houle qui entraîne un risque accru de noyade. « C’est un courant qu’on ne voit pas à l’œil nu et qui vous tire vers le large », décrit Jérôme Bonnafoux, lieutenant-colonel des sapeurs-pompiers du SDIS 34 et élu à Agde, dans les colonnes du Parisien .

« Issam, il est comme ça, entier »

Alors que la personne âgée finit par rejoindre le rivage, le couple originaire de la région parisienne se retrouve à son tour en difficulté. 

Un jeune homme de 25 ans, présent sur les lieux, leur vient en aide et réussit à les sortir de l’eau. Maud est prise en charge par les secours. Mais pour son mari de 39 ans, les tentatives de réanimation menées par les pompiers n’ont pas suffi. L’homme, chauffeur routier de profession, est décédé des suites d’un arrêt cardiaque. Il était père de deux enfants âgés de 2 et 6 ans.

Une vingtaine de pompiers ont été mobilisés pour cette intervention au cap d’Agde, au Bounty plage (photo d’illustration)
© Google maps Une vingtaine de pompiers ont été mobilisés pour cette intervention au cap d’Agde, au Bounty plage (photo d’illustration)

« Je nage mieux que lui mais Issam est comme ça, entier. Il fonce quand il voit quelqu’un en détresse et il pourrait s’arrêter pour n’importe qui au bord de la route », raconte Maud, son épouse, au Parisien.

En vacances dans le sud de la France, la famille était arrivée au cap d’Agde quelques heures avant le drame.

Vif émoi à Vitry-sur-Seine

Rapidement, l’émotion a gagné cette ville de banlieue parisienne où vivait Issam avec sa famille. Les responsables du club de football local où jouait le trentenaire ont d’ailleurs lancé une cagnotte sur la plateforme Leetchi pour soutenir la famille du défunt, rapporte Métropolitain . « C’était un homme tellement gentil, explique Jonathan d’Export, le président de l’association sportive. Il parlait à tout le monde, alors tout le monde le connaissait. »

achetez sur amazon

Le rappeur Mokobé, membre du groupe 113, originaire de Vitry-sur-Seine, a également tenu à saluer la mémoire d’Issam sur Facebook :

« Que ton âme repose en paix une forte pensée pour ta femme ton enfant ta famille et tes proches, il était tellement gentil respectueux un homme au grand cœur », écrit le rappeur sur le réseau social.

Ouest-France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s