Société

Une mère de famille mise en examen après avoir laissé sa fille de 13 ans mourir de faim

L’adolescente est morte en août 2020 d’un arrêt cardiaque dans le village de Montblanc, dans l’Hérault. Elle ne pesait que 28 kg pour 1,45 mètre. Sa mère a été incarcérée et mise en examen neuf mois après le décès de sa fille.

Une mère de famille a été mise en examen et incarcérée dans l’Hérault, neuf mois après le décès de sa fille de 13 ans, qu’elle avait laissé mourir de faim.

L’adolescente est morte en août 2020 d’un arrêt cardiaque dans le village de Montblanc, entre Béziers et Pézenas.

Photo d’illustration Denis CHARLET/AFP

28 kilos pour 1,45 mètre

Le médecin des pompiers avait constaté que la victime ne pesait que 28 kg pour 1,45 mètre. Elle avait perdu des dents et avait les cheveux arrachés.

28 kilos pour 1,45 mètre

Le médecin des pompiers avait constaté que la victime ne pesait que 28 kg pour 1,45 mètre. Elle avait perdu des dents et avait les cheveux arrachés.

Sa mère est poursuivie pour privation de soins et d’aliments suivie de mort d’une mineure de moins de 15 ans par ascendant et délit de violence sur deux autres de ses enfants, un garçon né en 2009 et une fille née en 2005.

Deux autres mis en examen

Deux autres personnes ont été mises en examen dans cette affaire : le beau-père de la victime – mis en examen pour les mêmes motifs que la mère et placé en détention provisoire – et une autre soeur plus âgée de l’adolescente décédée, qui a elle été placée sous contrôle judiciaire et mise en examen pour non-dénonciation des faits.

Les trois suspects ont été interpellés mardi à Mèze, ville située entre Montpellier et Sète, par les militaires de la compagnie de gendarmerie de Pézenas. 

Sa mère est poursuivie pour privation de soins et d’aliments suivie de mort d’une mineure de moins de 15 ans par ascendant et délit de violence sur deux autres de ses enfants, un garçon né en 2009 et une fille née en 2005.

Deux autres mis en examen

Deux autres personnes ont été mises en examen dans cette affaire : le beau-père de la victime – mis en examen pour les mêmes motifs que la mère et placé en détention provisoire – et une autre soeur plus âgée de l’adolescente décédée, qui a elle été placée sous contrôle judiciaire et mise en examen pour non-dénonciation des faits.

Les trois suspects ont été interpellés mardi à Mèze, ville située entre Montpellier et Sète, par les militaires de la compagnie de gendarmerie de Pézenas. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :