Politique

Kpakpato Sans Payer/Abomey-Calavi : Pugilat manqué à la conférence de presse des Conseillers communaux du Bloc républicain, grosse tension entre des journalistes et des élus

A BPC d’Abomey-Calavi, la conférence de presse des conseillers communaux du Bloc républicain pour justifier leur vote abstention contre le collectif budgétaire, le mercredi 30 juin dernier, a failli se transformer en pugilat, ce mardi 06 juillet 2021. Le ton est rapidement monté entre certains conseillers et journalistes.

A BPC d’Abomey-Calavi, la conférence de presse des conseillers communaux du Bloc républicain pour justifier leur vote abstention contre le collectif budgétaire, le mercredi 30 juin dernier, a failli se transformer en pugilat, ce mardi 06 juillet 2021. Le ton est rapidement monté entre certains conseillers et journalistes.

Kpakpato Sans Payer/Abomey-Calavi : Pugilat manqué à la conférence de presse des Conseillers communaux du Bloc républicain, grosse tension entre des journalistes et des élus
Kpakpato Sans Payer/Abomey-Calavi : Pugilat manqué à la conférence de presse des Conseillers communaux du Bloc républicain, grosse tension entre des journalistes et des élus

Traités de conseillers ‘‘saboteurs’’ ou ‘’anti développeurs’’ par certains médias, les conseillers communaux du Bloc républicain n’ont pas caché leur colère contre les auteurs de ces écrits. Dans leur prise de parole, ils ont à tour de rôle insisté sur ce fait.

La réaction de Brice Adonon, conseiller communal du Bloc républicain dans l’arrondissement de Togba a  été la goûte d’eau qui a fait déborder le vase.  En utilisant la formule sacrée du feu président Mathieu Kérékou, il a presque traité ces derniers  « d’intellectuels tarés ».

Ce qui  va provoquer l’ire des concernés, visiblement bien présents et très représentés dans la salle. Le ton monte. Les esprits s’échauffent. Une autre conférence s’ouvre dans une autre conférence. Injures et menaces s’invitent. L’instant de quelques minutes, le maire Angelo Ahouandjinou est oublié des débats.

Le conseiller communal Créssan Agossou est obligé de quitter son siège pour calmer les journalistes. Il use de diplomatie pour calmer les uns et les autres. Au bout de quelques minutes, il y arrive. Le calme revient.

La conférence de presse peut se poursuivre. A la fin,  le conseiller communal Brice Adonon fait son mea-culpa et présente ses excuses. Des personnes présentes dans la salle applaudissent sous le regard de Kpakpato Medias.

Mais là encore, c’était un calme de courte durée. A la fin de la conférence, la bagarre verbale va se poursuivre entre certains journalistes et d’autres conférenciers.

Affamé face à la cherté de la vie,  votre kpakpato sans payer n’a pas eu l’énergie suffisante pour assister à ce second round.

Manassé AGBOSSAGA

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :