Affaire bradage de “39 ha à Abomey-Calavi”: le procès reporté au 27 juillet

Le procès de l’affaire dite ‘’bradage de 39 Ha dans la commune d’Abomey-Calavi’’ marque une nouvelle pause. Après la reprise  de l’audience ce mardi 13 juillet, le procès a été renvoyé au 27 juillet.

L’audience du  mardi a notamment permis d’écouter le préfet Jean-Claude Codja, l’ancien ministre Barnabé Dassigli et les  acquéreurs de parcelle se retrouvant dans la Commune dans le domaine des 39 hectares incriminés.

 Parlant des acquéreurs, plusieurs conseillers communaux qui ont pu s’octroyer des parcelles et actuellement en détention ont comparu.

Par exemple, Sébastien Dohou a acheté quatre parcelles à 20 millions dont il ne restait que 5 millions à solder avant l’éclatement de l’affaire. Le conseiller communal assure que les parcelles lui ont été cédées par l’ancien Chef d’arrondissement d’Abomey-Calavi centre, Bernard Hounsou.

Il a expliqué à la « Cour qu’il s’est intéressé à ses parcelles parce qu’ayant eu connaissance de la décision de justice qui ordonnait donc le dédommagement des dame Kpohinto et ce disant donc que les parcelles sont sécurisées », rapporte Le Matinal.

« Apollinaire Hounguè, actuel Chef d’arrondissement d’Akassato a acheté pour sa part, trois parcelles à 10 millions. Ils sont donc un nombre important de conseillers à avoir acquis des domaines dans les 39 hectares mais dans le lot, il y en qui se sont abstenus. C’est le cas de l’ancien maire Georges Bada, Patrice Hounyèva, le président de la Commission des affaires domaniales de la mairie ou encore le directeur des affaires domaniales, Jules Ferdinand Dossou-Yovo. Il a été reproché à ces différents cadres de la mairie, leur implication dans l’exécution de cette procédure de dédommagement malgré l’ordonnance du Tribunal d’Abomey-Calavi qui précisait une suspension de la procédure. Mais Jules Dossou-Yovo a fait comprendre qu’il n’a fait qu’exécuter une décision du Conseil communal », selon le point fait par nos confrères du quotidien Le Matinal.

Par contre, Daniel Latokpodé, chargé de mission de l’ancien maire d’Abomey-Calavi Georges Bada, dit n’avoir rien acheté comme parcelle dans cette affaire mais plutôt sa femme qui s’est octroyée trois parcelles.

Le juge en charge du dossier a souhaité écouter tous  les prévenus afin de laisser place aux plaidoiries et aux réquisitions à la prochaine audience.

En attendant, les mis en cause dans l’affaire 39 hectares à Abomey-Calavi, dont l’ancien maire Georges Bada,  retournent en prison.

Manassé AGBOSSAGA



Catégories :Société

Tags:, , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :