Politique

Condamnations de Joël Aivo et Reckya Madougou : Le MPL appelle à une suspension de l’action judiciaire au profit d’une solution politique

Le président du parti Mouvement Populaire de Libération (MPL) au milieu lisant la déclaration de presse le 13 décembre à Cotonou

Face aux hommes des médias dans la matinée du lundi 13 décembre 2021, le parti Mouvement Populaire de Libération (MPL) s’est prononcé sur les condamnations à des peines d’emprisonnement ferme de Joel Aivo et de Réckya Madougou. C’était à travers une déclaration de presse lue par le président Expérience Tébé. Au nom de la paix et la décrispation du climat politique, le parti lance l’appel à une suspension de l’action judiciaire au détriment d’une solution politique.

Christophe KPOSSINOU

Une réaction émane de plus de la classe politique sur les condamnations du professeur Joel Aivo et de l’ancienne ministre du président Boni Yayi  Reckya Madougou. Cette dernière, de la part du parti Mouvement Populaire de Libération. A travers une déclaration de presse rendue publique dans la journée de ce lundi 13 décembre 2021 par le président Expérience Tébé, le parti a manifesté son mécontentement sur la nature de la fin de ce feuilleton judicaire et dénonce. « Il est indéniable que ces condamnations avec les milliers de détenus considérés pour nous comme des otages politiques dans le cadre de la crise électorale d’avril 2021 mettent à mal l’image de notre pays et de notre démocratie en inscrivant le Bénin sur la ligne rouge des pays où sévit une dictature d’oppressions et de privation des libertés », a-t-il fait savoir. Il urge ainsi de corriger le tir. Et pour y arriver, les responsables du parti MPL estiment que : « Au nom de la paix et de la décrispation du climat politique il est indispensable que l’action judiciaire avec ses corollaires soit suspendue au profit d’une solution politique de règlement définitif de la crise électorale d’avril 2021 ». Selon ces derniers, la solution en réalité n’est pas toujours la loi et la règle. Elle réside plutôt dans le dialogue.

En clair, le parti Mouvement Populaire de Libération veut voir les leaders politiques Joël Aivo et Reckya Madougou libres de de leurs mouvements. Ceci ne pourra être effectif si le Chef de l’Etat le président Patrice Talon le décide. Ce qu’ils n’ont pas manqué de mentionner en ces propos: « Au Mouvement Populaire de Libération nous prenons acte de tout et comme les camarades qui viennent d’être condamnes, qui pour blanchiment d’argent, atteinte à la sureté de l’Etat et qui pour financement de terrorisme, nous demandons au chef de l’Etat qui est le premier magistrat et qui connait le parcours de ces jeunes qui ont beaucoup donné et pourraient encore le faire à notre pays, d’user de tous les moyens légaux possibles pour qu’ils sortent de là très rapidement ».

Pour rappel, Joël Aivo et Reckya Madougou ont été condamnés respectivement à 10 ans et 20 ans de prison ferme et des peines d’amende les 6 et 10 décembre 2021 par la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme. Placés sous mandats de dépôts ils étaient poursuivis entre autres pour des faits de financement de terrorisme de blanchiment de capitaux et d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :