‘‘Turn on the beauty in you’’ se tient à Cotonou ce samedi: Belle Jones va livrer les vrais secrets à ses « reines »

Après Abidjan, Belle Jones Loga pose ses valises à Cotonou. Avec l’appui de Shilo’s Events, la ‘‘dame de fer’’  aux multiples casquettes descend dans la capitale économique  dans le cadre de l’initiative ‘‘Turn on the beauty in you’’, qui se tient le samedi 17 avril 2021 à la salle des fêtes les Chapiteaux, quartier résidentiel camp Guézo.

En prélude à cet important rendez-vous, la ‘‘guest star’’ était face aux hommes des médias ce jeudi 15 avril 2021 à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou pour lever un coin de voile sur l’objectif de la tournée   ‘‘Turn on the beauty in you’’.

Infirmière, conseillère en hygiène intime de la femme, la  camerounaise d’origine veut sensibiliser ses ‘‘reines’’ et ressortir leur meilleure version. Pour y arriver, celle qui a dû abandonner le collège parce que sa pauvre mère, vendeuse de beignet  n’a pas pu payer la pension de 60 mille Fcfa l’année, ou encore celle qui par miracle s’est retrouvée aux Etats-Unis en 2008, mais obligée de dormir dans les arrêts bus, les centres de coiffure et qui à force de persévérance  à réussir, se propose de partager son difficile parcours, son expérience de vie, des secrets de beauté, … et plein d’autres choses.

L’instant d’un après-midi, Belle Jones Logas se veut être un appui conseil à ses « reines », jeunes sœurs ou femmes et hommes  du continent.

Belle Jones

«… c’est cette force, cette soif de vouloir réussir, de choisir comment je vais finir ma vie.  C’est cette soif,  malgré que j’étais jeune,  de vouloir faire la différence,  ne pas laisser la mentalité des autres me déstabiliser… c’est pour cette raison que je suis en conférence. Je veux aider d’autres femmes, d’autres hommes.  Je veux aider celles là qui veulent se lancer… Si aujourd’hui,  je peux venir dans mon continent malgré le fait que c’était le premier à me renier, si aujourd’hui je peux aider mes sœurs,  les femmes en leur montrant comment, j’ai commencé, ce que j’ai traversé, les difficultés , mais aussi en leur montrant le chemin et en disant,  écoutes,  si tu fais ci, tu peux esquiver ça.  Si je montrais à la femme comment prendre soin d’elle, être une meilleure personne, une meilleure version d’elle-même …alors pour moi dépenser l’argent pour les conférences,   c’est rien… Je suis ici pour dire à mes reines, à mes sœurs,  à mes frères que si comme moi,  vous n’avez pas choisi d’où vous venez, sachez que vous n’avez pas droit à l’erreur.  Tout est possible », a-t-elle indiqué

Leslie Kéta, directrice de Production de la tournée ‘‘Turn on the beauty in you’’ ajoutera que la conférence du samedi prochain se veut être un moment ouvert aux hommes et aux femmes, un moment de partages, un moment convivial, un moment où la conférencière principale partagera son parcours de vie,  mettra l’accent sur son  expertise en tant que consultante certifié en hygiène.

Elle a également fait remarquer que ce sera l’occasion de faire des emplettes, de se procurer le livre de Belle Jones Loga  ‘‘je suis belle’’.

10.000 Fcfa seulement

Présente à la conférence de presse, l’ancienne ministre de la famille, Lauriano Latoundji a appelé les femmes à se soutenir.

 Pour Frida Axelle Elisha, la conférence de ce samedi est une belle occasion pour prouver leur solidarité entre femme. Elle a alors invité les femmes à effectuer massivement le déplacement.

Et à Francette Pedro d’indiquer  que les billets sont disponibles au prêt à porter Eniola K et au restaurant Matelot au prix de 10000 Fcfa.

Avant goût

Celle qui sera face à ses « reines »,  sœurs béninoises en qualité de femme entrepreneure, écrivaine, conseillère en hygiène intime,… n’a rien obtenu cadeau. Belle Jones Loga s’est construite malgré une enfance difficile, les incertitudes, la méchanceté ou la médisance de ses sœurs du continent noir.

Ne s’apitoyant jamais sur son sort, elle est allée chercher le succès, multipliant les initiatives, trouvant les bonnes astuces pour amener ses sœurs à prendre soin de leur hygiène intime, étant prête à faire un saut dans l’inconnu, essayant et réessayant toujours, …

Oui, de zéro, hier,  à héros, aujourd’hui, Belle Jones Loga a bataillé pour en arriver là…

Et c’est ce qu’elle veut partager ce samedi. Avant goût  : « je suis d’une famille très pauvre.  Ma maman était une vendeuse de beignet.   Mon papa lui était un maçon. Ma vie n’a pas été facile. Il y a des jours où on ne mangeait pas. Il y avait des jours où je ne me lavais pas …plusieurs fois,  j’ai marché des km pour aller chercher de l’eau au puits. J’ai vendu des beignets avec ma mère jusqu’à l’âge de 18 ans… Je ne viens pas d’une famille aisée …je viens du fond de la pauvreté, j’ai connu la famine, la tristesse, mais par … »

Et si vous voulez découvrir la suite et révéler votre beauté intérieure et extérieure, un seul geste. Effectuez le déplacement le samedi 17 avril 2021 à la salle des fêtes les Chapiteaux, quartier résidentiel camp Guézo (14 heures à 17 heures).

Manassé AGBOSSAGA



Catégories :Non classé, Société

Tags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :