La Tribune de Tomèty Société

Décès du Professeur Léopold Fakambi : Lire le bel hommage de Simon Tomèty à l’ex Doyen de la FSA

Un mentor s’en est allé par le Covid19

Paix éternelle avec une grâce divine intense sur le Professeur Léopold Fakambi, premier doyen de la Faculté des Sciences Agronomiques du Bénin.

Je fus l’un de ses proches collaborateurs au Département de la recherche agronomique. J’ai eu avec lui, le docteur Lawson et le professeur Marcos Bienvenu le privilège d’avoir été dans l’équipe des concepteurs du projet d’implantation de l’IITA au Bénin.

C’est lui qui m’a fait découvrir l’Atacora et le bassin cotonnier du Bénin, Ibadan et le Burkina Faso pour la première fois et en sa compagnie.

Le professeur Fakambi m’a associé à plusieurs réflexions sur la recherche-developpement dans les années 80. J’ai beaucoup appris en sa compagnie. Il aimait me voir à la plume. Il m’a appris à travailler et à m’autonomiser intellectuellement. Je lui dois certaines de mes aptitudes.

Ma proximité avec lui fut un moment de ressourcement. Quand j’animais l’école de la nouvelle conscience, il s’est déplacé par deux fois pour moi et pour bénévolement animer une séance éducative sur « nutrition, santé et citoyenneté » rien qu’en apprenant que c’est sur demande de Simon-NarcisseTomety. C’est un grand honneur et je souffre de ne pouvoir lui rendre un dernier hommage en présentiel au moment où il est rappelé à Dieu.

Le Professeur Fakambi m’a donné l’occasion de faire la connaissance de ses deux successeurs à la Faculté des Sciences Agronomiques, les Professeurs Adamou Mama Ndiaye et Maturin Nago.

Le Professeur Fakambi a été au centre de ma vieille passion pour la technologie céréalière à travers l’Encr de Bambey, l’Isra de Bambey et l’ITA de Dakar.

J’accueille sa disparition avec une grande douleur. Je garde de lui le souvenir d’un homme passionné et de réflexion, un homme qui aime mettre la main à la patte et toujours attaché à la menuiserie, un métier hérité de son géniteur.

Oui, dans mes souvenirs lointains, je retiens aussi notre descente dans les marais salants de Houakpé-Daho pour visiter les salières, les palétuviers et les modes de vie de mes parents maternels, les Houeda.

Grand frère, cher Professeur Léopold Fakambi, avec mes adieux. Dors en paix.

Sincères condoléances à ta famille.

Simon-Narcisse Tomety

Ton ancien fidèle collaborateur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :