Société

Critiques sur la qualité de certains ouvrages en construction: Dénonciations infondées contre le Groupe Ebomaf, les missions de contrôle veillent au grain

Sur le point de livrer ces deux grands chantiers dans la région du Sud du Bénin, l’Entreprise Ebomaf est, de nouveau objets d’attaques et d’affirmations sans fondement. À la lecture, il revient incessamment de comprendre que les auteurs ignorent qu’il s’agit des faits relevant du secteur du Bâtiment et Travaux Publics. S’y aventurier sans maitriser son fonctionnement conduirait à alterner affirmations gratuite et cabale.

Christophe KPOSSINOU

Certaines personnes et organisations dites de la société civile Béninoise seraient-il en train d’abuser de la patience des responsables du groupe Ebomaf à ne pas leur demander des explications suite aux accusations et affirmations non-fondées contre le groupe Ebomaf, leader panafricain du Bâtiment et des travaux publics, dans l’accomplissement de ses missions au Bénin ? S’il est peut-être trop hâtif de répondre par l’affirmatif à cette interrogation, cette dernière parait néanmoins légitime vu la fréquence que prennent lesdites attaques et affirmations.

En effet, sur la toile ces derniers jours, l’Entreprise Mahamadou Bonkoungou et Fils est à nouveau dans l’œil du cyclone. Certains de ces chantiers dont Cocodji-Ouèdo-Calavi Kpota et celui de Akassato-Zinvié-Sèdjè Dénou font objet d’attaques infondées. Les auteurs de cette manœuvre à élan déstabilisateur, remettent en cause, la qualité des ouvrages en construction. Ils jugent mal faits les chaussées, ouvrages d’assainissement et autres. Tout ceci sans avancer le moindre argument technique. Face à cet état de chose, il convient de rappeler un certain nombre de faits.

De nos investigations, l’entreprise Ebomaf a gagné de façon très régulière les deux chantiers cités. Les travaux qui s’y déroulent sont conduits par des techniciens chevronnés et se déroulent conformément aux règles en matière de construction de travaux routiers au Bénin. Ces travaux sont donc placés sous l’œil vigilent d’une mission de contrôle qui veille au grain à chaque étape de l’évolution des travaux. Le tout sous la supervision des cadres du ministère des infrastructures et des transports qui y veillent au grain également. L’Entreprise Ebomaf ne peut donc en aucun cas construire un ouvrage sans respecter toutes les normes requises.

Des experts en BTP rencontrés, l’idéal aurait été dans ce cas précis de se rapprocher des responsables de l’Entreprise Ebomaf pour mieux comprendre ce qu’il en est dans la mesure où le chantier n’est pas encore livré. Mais si l’option de faire des dénonciations publiques se présente comme celle choisie, celle-ci doit être accompagnée des preuves et arguments techniques.

Dans le cas contraire, ces dénonciations rejoignent la classe des affirmations sans fondement dont le seul but serait peut-être de salir la réputation du groupe Ebomaf qui fait depuis 32 ans la fierté du continent africain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :