«Ça va la claque que tu t’es prise ?» : Macron interpellé par un enfant dans une école

Lors de son déplacement dans la commune de Poix, dans la Somme, le président de la République a répondu à une question pour le moins inattendue.

Emmanuel Macron a réagi avec le sourire à cette question posée par un élève de l’école de Poix. JEFF PACHOUD / POOL / AFP

Les enfants n’ont pas de filtre. Lors de son déplacement dans les Hauts-de-France, le président de la République a dû répondre à une question pour le moins inattendue, lors de son passage dans une école, dans la commune de Poix-de-Picardie. Devant les caméras de BFMTV, le jeune garçon a interpellé Emmanuel Macron, alors que celui-ci rencontrait plusieurs classes de jeunes enfants.

«Ça va la claque que tu t’es prise ?», lui a-t-il demandé après avoir levé la main pour prendre la parole. Une référence à la gifle reçue par le chef de l’État lors de son déplacement dans la Drôme mardi 8 juin.

Une question à laquelle le président de la République a répondu avec le sourire. «Ah ben oui, ça va, c’est pas agréable hein. Et c’est pas bien!», a-t-il répondu. Et d’ajouter : «C’est jamais bien de taper, même dans la cour. C’est pas bien, il a eu tort».
Un déplacement au cours duquel Emmanuel Macron s’est également entretenu avec d’anciens élèves de Germaine Noguès, sa grand-mère maternelle, qui avait dirigé cette école. Le chef de l’État a également échangé avec les parents d’élèves sur l’impact de la crise sur les enfants.

lefigaro.fr



Catégories :Politique

Tags:, , , , ,

1 réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :