Politique

Rencontre Talon-Yayi : Chatin Claude invite toute la classe politique à emboiter les pas à ces deux principaux leaders

Chatin Claude, Conseiller Communal à Abomey-Calavi

La réception de l’ancien président de la République Boni Yayi par le président Patrice Talon au palais de la marina le 22 septembre 2021 dans le but de décrisper la tension politique qui secoue le pays depuis un bon moment est un acte à saluer selon le Conseiller Communal à Abomey-Calavi Chatin Claude. Mais toute fois, le leader du parti Union Progressiste estime que avant que les attentes de cette rencontre ne soient comblées, il urge pour toute la classe politique d’emboiter le pas à ces deux leaders principaux en enterrant les haches de guerre au plan local. Lire son propos.

Chatin Claude, Conseiller Communal à Abomey-Calavi : « Nous sommes dans un pays de paix et en tant que tel, nous devons prôner la paix. A ce titre, je tiens à remercier les deux hommes d’Etat mais en particulier,  le président Patrice Talon pour avoir accepté la main tendue de son prédécesseur le président Boni Yayi. C’est une démarche à saluer. C’est vrai les deux hommes ont échangé. Nous avons eu vent de ce qu’ils se sont dits. Notre souhait le plus ardent est qu’ils mettent en application les engagements pris vice-versa pour que le Bénin demeure toujours un havre de paix. Que le  Bénin étonne à nouveau le monde entier et ceci de façon très positive comme d’habitude. Et pour qu’il en soit ainsi, la classe politique dans son entièreté a également son rôle à jouer. Ces acteurs doivent emboiter les pas à ces deux hommes d’états qui sont leurs leaders principaux. En effet, ils ont montré la voie à suivre pour l’unité et la cohésion nationale. Au plan local, les leaders politiques de la mouvance comme de l’opposition doivent donc de même se rapprocher, faire la paix et enterrer la hache de guerre. C’est très important. Puisque, voilà les deux hommes qui entre temps c’était opposés mais qui par la suite ont compris que dans la division le Bénin qui nous est cher ne peut pas se développer. Qu’est ce qui nous reste à nous autres. J’invite donc tous les acteurs politiques de la mouvance comme de l’opposition à un rapprochement »

Propos recueillis par Christophe KPOSSINOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :